Le smart grid va ouvrir de nouveaux marchés

Vice-président en charge de la normalisation chez Alcatel-Lucent, Emmanuel Darmois travaille notamment sur le développement du smart grid, le réseau électrique dit « intelligent ». Cette évolution technologique va permettre de mieux optimiser le réseau. Vice-président en charge de la normalisation chez Alcatel-Lucent, Emmanuel Darmois travaille notamment sur le développement du smart grid, le réseau électrique dit « intelligent ». Cette évolution technologique va permettre de mieux optimiser le réseau. Techniques de l’ingénieur : Qu’est-ce que le smart grid ? Emmanuel Darmois : Cela revient à transformer les réseaux d’électricité de la façon dont Internet a transformé les télécoms. D’un point de vue technique, cela consiste à mettre au-dessus du réseau électrique un réseau informatique avec pour fonctions d’assurer un meilleur contrôle et une optimisation du réseau et d’offrir des services à valeur ajoutée. Il s’agit d’une évolution devenue possible car on est capable de coupler les technologies informatique et électrique dans les mêmes équipements et réseaux (par exemple insérer une carte SIM dans un compteur électrique) pour un coût très bas. Pourquoi le smart grid se développe-t-il aux Etats-Unis ? Aux Etats-Unis, le réseau électrique a des caractéristiques différentes du réseau européen. Il est vieux, mal entretenu et en mauvais état. Il faut donc investir pour le restructurer. Par ailleurs, il existe environ 3.000 fournisseurs d’électricité, qui s’avèrent difficiles à contrôler. Le smart grid est d’abord un moyen d’assurer un retour important des investissements massifs à faire et devrait permettre de résoudre certains des problèmes actuels, par exemple mieux cantonner sur un territoire réduit les incidents techniques sur les réseaux de distribution. Et en Europe ? En Europe, le réseau est en...