Villes numériques | 2015

ville-numL’innovation numérique est, aujourd’hui, un levier de développement incontournable pour les métropoles. Les territoires urbains sont confrontés à de nouveaux défis : gestion intelligente des ressources, transports multimodaux, exploitation du Big Data, utilisation des données ouvertes, bâtiments connectés, parole aux citoyens… L’objectif de l’atelier Villes Numériques 2015 est de comprendre comment le numérique transforme les métropoles en identifiant les stratégies et les projets innovants transposables, aux territoires urbains et semi-urbains.

 

• Voici la présentation de l’atelier Villes Numériques 2015 :

• Voici les productions de l’atelier :

Le travail réalisé sur villes numériques lors de la deuxième journée d’UNIVCAMP a donné naissance à trois projets :

« City Share » :projet sur la création d’un espace simple et modulable de coworking pour les Mairies. Il se décline en KIT  (« City Share mobile » pour améliorer la communication avec la mairie et faciliter la participation citoyenne notamment dans les réunions et conseil de quartier, les conseils d’école, certaines AG où la mairie participe etc.

« e-citoyenneté » :Il s’agit d’informer les citoyens sur le numérique dans leur ville à 3 niveaux :

1) Découverte et manipulation avec une borne interactive,

2) sensibilisation et imagination via un stand exposants et

3) partage et participation via un portail permettant le vote des projets envisagés par la ville. Le projet peut être inclus dans « city share ».

« La ville est à nous »:  une plateforme des services proposés par la mairie à ses citoyens pour leur permettre d’accéder aux informations concernant les acteurs de la ville (citoyen, administration, entreprise), avec en plus une possibilité d’envoyer des notifications push personnalisées ainsi qu’un endroit pour proposer et soumettre aux votes des projets à réaliser au sein de la ville pour améliorer la vie quotidienne. C’est ce dernier  projet qui a été choisi comme le meilleur de la journée.

 

L’un de ces trois projets sera réalisé par les étudiants des masters MIPI & MITIC l’an prochain si l’un des acteurs du territoire, un des professionnels ou enseignants chercheurs participant à l’atelier est intéressé pour expérimenter concrètement  l’idée.

>> Dans ce cas le projet sera précisé par une lettre de mission pour prendre en compte les attentes précises.

Le travail sur villes numériques a permis aussi à des professionnels de rencontrer des chercheurs portés par un même intérêt et de prévoir de futures rencontres et projets. Certains étudiants ont été aussi repérés comme de futurs possibles collaborateurs.